BIOGRAPHIE

Ma peinture est informelle, abstraite, non construite. Je joue avec tous les jeux sur les subtilités de la matière picturale et ses espaces colorés. Quelques fois elle devient allusive par l’inclusion de figures (ou d’objets réels) dans l’abstrait, mais reste toujours en tant que détails dans son ensemble globalement abstrait.

On retrouvera alors dans mes penchants picturaux une abstraction lyrique volontaire avec ses plaisirs du geste et aussi un jeu de matières, d’objets détournés qui donne une prééminence des matières par leur épaisseur, leur composition ou leur attitude architectonique. Les matériaux ou objets peuvent être assemblés par collages/décollages : objets signifiants ou insignifiants, voire des rebus de la société.

Mon investissement devant la toile ira vers un travail intérieur axé vers le fantasmatique. Fantasmes de tous ordres, du moment qu’ils soient « formellement » maitrisés.

J’ai une volonté délibérée de communiquer à travers mes œuvres un message quelconque, via le signifié en narrations ou symboliques diverses, ou via le signifiant, en partant du principe que mes travaux sur les signifiants forment en eux-mêmes un discours assumé.

 

ILS EN PARLENT

 

France Bihannic est née en 1963 à Brest (Finistère)

Armée d’un solide bagage technique (1988 : DNAP diplôme de l’école des Beaux Arts de Brest., 2004 : DEUG d’arts plastiques, Panthéon, Sorbonne., 2007 : Licence en arts plastiques. Rennes 2.), cette Plasticienne bretonne, expose avec succès depuis plus de vingt ans dans sa région natale : Ploemeur, Quimper, Alençon, Pontivy, Lamballe, Pont-Aven, Guingamp, Le Faouët, Gourin, Vannes, Rennes…

En 2014 elle passe une étape, expose au Grand Palais et rejoint le collectif d’artistes auxerrois APPAC.

En 2015 elle débute une année fracassante ! En février ; le Palais des Congrès de Lorient, en avril, elle passera une quinzaine de jours en  résidence dans la presqu’île de Rhuys, où elle accroche ses toiles du 19 avril au 3 mai 2015.

Elle enchaînera aussitôt avec une exposition à Auxerre du 7 au 17 mai et du 12 au 28 juin 2015 à Saulieu pour la manifestation « Art’Présent ». Entre temps, Françoise Bihannic peut encore trouver le temps de remplir son calendrier en le complétant, par un week end exceptionnel à Rennes : Les 5, 6 et 7 juin 2015, la plus grande manifestation d’art  contemporain jamais organisée dans cette ville, sous la direction de ART3F.

 Pendant tout l’été 2015, elle revient dans sa région, au château de Tronjoly à Gourin, dans le Morbihan, où elle participe à une exposition collective durant juillet, août, organisée par la municipalité de cette commune.

 Le programme n’est pas fini !

En novembre 2015, nous la retrouverons à Cannes, sur la Croisette, avec l’Association « Art we can » pour la protection de la Planète et espère bien rencontrer des acteurs écologiques, dont elle fait partie, discrètement, en étant membre de l’association « Greenpeace ». Quelques jours plus tard, c’est au Grand Palais que nous la retrouverons. Chez Les Indépendants, sous le collectif EUROPEAN ART GROUP.

 Dois-je continuer en vous présentant son programme de 2016 ?! Vous l’avez compris, France Bihannic, est un électron libre, elle ne tient pas en place et nous aurions beaucoup de mal à la retenir !

… à suivre avec beaucoup d’intérêt…

Claude Larrivé

Président de l’APPAC